Union départementale CGT de Seine et Marne

« Il ne suffit pas de s’indigner, il faut s’engager »

Georges Séguy.

La formule de Georges trouve tout son sens, aujourd’hui, face à l’indignation suscité par la politique du gouvernement (lois Macron, Rebsamen, El Khomeri..).

Cette grande figure du syndicalisme nous a quitté le 13 août 2016 à 89 ans.

Militant politique (aux jeunesses communistes puis au PCF), syndical (à la CGT) et pacifiste, résistant, déporté, Georges a, toute sa vie, porté des valeurs humaines et les droits émancipateurs pour tous les salariés.

Il fut secrétaire général de la CGT de 1967 à 1982.

C’est lui qui, le 11 mai 1968, après la répression violente des manifestations étudiantes de la veille, provoque une réunion de l’ensemble des syndicats (CGT, CFDT, FEN, Unef) afin d’organiser une riposte unitaire le 13 mai.

Ce fut Mai 68, avec les résultats que l’on connait : hausse de 35% du SMIC, création des sections syndicales….

Georges était, est, doit être un exemple pour les militants de la CGT.

Il écrivait, dans son dernier ouvrage : « Sachons conjuguer le verbe résister à tous les temps ».

Un hommage lui sera rendu en septembre par la CGT.

Gageons que le plus bel hommage à rendre à un tel homme, c’est d’être, le 15 septembre, sur le pavé, en manifestation, pour, comme il l’a fait toute sa vie, défendre les intérêts, les droits des salariés.