Statuts de l’UD

CONSTITUTION   –  BUT  –  PRINCIPES

 

Article 1 : Constitution

Les syndicats et sections syndicales CGT d’ouvriers, d’employés, de techniciens, d’ingénieurs, de cadres, actifs et retraités des entreprises publiques, privées, nationalisées, les comités locaux de privés d’emploi, de Seine et Marne, acceptant les présents statuts, décident de former une Union qui prend le titre de :

«Union Départementale des Syndicats et Sections Syndicales CGT de Seine et Marne» dont le siège est fixé : 15, rue Pajol – 77007 MELUN Cedex.

 

L’Union Départementale ainsi constituée est régie par les dispositions législatives et règlementaires relatives aux syndicats et au droit syndical. Sa durée et son nombre d’adhérents sont illimités.

L’union Départementale CGT de Seine et Marne est adhérente à la Confédération Générale du Travail (la CGT) dont le siège est : «Bourse du travail CGT  263 rue de Paris – 93516 MONTREUIL  Cedex », elle fait siens les buts et les statuts.

L’Union Départementale CGT de Seine et Marne est adhérente à l’Union Régionale Ile-de-France CGT (URIF-CGT) dont le siège est : «Bourse du Travail CGT – Case 455 – 263 rue de Paris – 93516 Montreuil Cedex».

Article 2 : But

L’Union Départementale représente la CGT dans le département. L’Union Départementale coordonne et impulse en Seine et Marne, en coopération avec les Unions Locales, Unions Syndicales, Syndicats Départementaux, syndicats et sections syndicales, l’activité confédérale en coopération avec les Fédérations, sur les problèmes d’intérêt commun à toutes les professions.

L’Union Départementale basée sur les principes du Fédéralisme, de la démocratie syndicale, assure et respecte la complète autonomie des organisations qui se conforment aux présents statuts.

L’Union Départementale CGT de Seine et Marne a pour but :

– De défendre avec les salariés, leurs droits et intérêts professionnels, moraux et matériels, sociaux et économiques, individuels et collectifs, en favorisant leur rassemblement et leur action.

–  De travailler aux cohérences et convergences revendicatives à partir de l’expression des besoins sociaux et de l’analyse des évolutions économiques et sociales.

–  D’établir, de maintenir et développer les liens de coopération, de solidarité et de fraternité entre toutes les organisations CGT qui la compose, ainsi qu’entre les adhérents  de ces organisations.

– D’aider, en coopération avec les Fédérations Nationales CGT, la Confédération CGT, les Syndicats Nationaux CGT et les Unions Locales CGT, au développement et au renforcement, à la création de nouvelles organisations CGT dans les entreprises et groupes de localités, zones d’activités de Seine et Marne qui en sont dépourvues.

– De créer les conditions favorisant la syndicalisation CGT des salariés privés d’emploi et/ou placés en situation d’isolement et/ou de précarité.

– D’intensifier l’information et les débats d’idées en impulsant la lecture des publications de la CGT, particulièrement : L’Hebdo – Vie Ouvrière – Options – Le Peuple – Vie Nouvelle et les outils de communication propres à l’Union Départementale CGT de Seine et Marne : Le Journal de l’U.D. destiné aux organisations de la CGT en Seine et Marne et son supplément Rencontres destiné à l’ensemble des salariés.

– De favoriser l’accès, pour chaque syndiqué CGT de Seine et Marne, à la formation syndicale générale et spécialisée.

– D’assurer la représentation de la CGT, dans tous les organismes ou institutions où sont en jeu les intérêts des salariés.

– D’aider au développement du syndicalisme Européen et International pour le développement de solidarités, des luttes convergentes et solidaires, pour la défense des intérêts des salariés et la satisfaction de leurs revendications à tous les niveaux.

– De coordonner et d’appuyer les luttes de tous les salariés de Seine et Marne.

L’Union Départementale CGT de Seine et Marne agit pour l’unité et la promotion d’un syndicalisme rassemblé.

L’Union Départementale CGT de Seine et Marne se prononce pour l’édification d’une seule organisation syndicale de salariés.

Elle s’engage à mettre en œuvre les décisions de ses Congrès, ainsi que celles prises par les Congrès et Comités Nationaux de la Confédération Générale du Travail, dont elle aura contribué à l’élaboration par sa propre représentation.

Elle contribue à la construction d’une société solidaire, démocratique, de Justice, d’égalité et de liberté qui réponde aux besoins et à l’épanouissement individuel et collectif des hommes et des femmes.

Elle milite en faveur des droits de l’homme et de la paix, contre les discriminations et les atteintes aux libertés de toutes sortes, le racisme, la xénophobie et toutes les exclusions.

Elle intervient sur les problèmes de société et d’environnement à partir des principes qu’elle affirme et de l’intérêt de tous les salariés.

Article 3 : Principes

L’Union Départementale CGT est ouverte à tous les salariés, femmes et hommes, actifs, privés d’emploi et retraités, quels que soient leur statut social et professionnel, leur nationalité, leurs opinions politiques, philosophiques et religieuses.

Nul ne peut se servir de son titre de Confédéré ou d’une fonction dans la CGT dans un acte politique ou électoral extérieur à l’Organisation.

Prenant en compte l’antagonisme fondamental et les conflits d’intérêts entre salariés et patronat, entre besoins et profits, elle combat l’exploitation capitaliste et toutes les formes d’exploitation du salariat. C’est ce qui fonde son caractère de masse et de classe.

Les salariés ont besoin de se rassembler pour se défendre, conquérir leur émancipation individuelle et collective et participer à la transformation de la société et du monde par le progrès social et économique.

La démocratie constitue le principe fondamental de toutes les démarches CGT. Elle permet au syndiqué d’être le véritable animateur du débat démocratique avec les salariés, favorisant l’expression des besoins et la mise en débat des repères revendicatifs, les décisions sur les formes de luttes, à partir desquelles les salariés se rassemblent, s’unissent, agissent.

L’action syndicale revêtant des formes diverses pouvant aller jusqu’à la grève décidée par les salariés eux-mêmes, l’Union Départementale CGT agit pour que le droit de grève, liberté fondamentale, ne soit pas remis en cause par quelque disposition que ce soit.