Communiqué de presse 21 novembre 2012 : Prévent Glass

Publié le 21 novembre 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Mardi 20 novembre à Bagneaux sur Loing, les forces de l’ordre ont tenté de forcer le barrage organisé devant l’entreprise Prévent Glass par 120 salariés et  habitants de Bagneaux, avec en tête leur maire, pour protéger leur outil de travail et empêcher la vente aux enchères de leurs machines.

Le dépeçage avait donc été prévu ce jour, alors qu’une table ronde avec les représentants des salariés et de la population était prévue pour le 27 novembre…

Ainsi, en usant aujourd’hui de la force, le gouvernement affiche ouvertement son mépris pour les salariés et la population de Bagneaux qui étaient en droit d’attendre un changement d’avec les méthodes du gouvernement précédent.

L’Union Départementale CGT de Seine et Marne condamne la façon dont est traité le dossier Prévent Glass par les autorités de l’état. Celles-ci font, là, preuve d’un  manque de courage politique évident pour affronter le pouvoir de la finance.

L’UD CGT 77 rappelle, au-delà des responsabilités criantes du groupe Volkswagen dans le lâchage de cette entreprise performante et de ses 220 emplois, que l’état a investi de grosses sommes d’argent public qui, comme dans de trop nombreux cas ont été, in fine, détournées par les actionnaires.

L’UD CGT 77, avec ses organisations, rappelle que la nécessité de revitaliser ce site demeure, car il est un poumon économique déterminant pour le développement du Sud seine et marnais.

Une région, rappelons-le, qui a vu sacrifier plus de 3500 emplois industriels, verriers pour l’essentiel, ces 20 dernières années, avec les conséquences graves auxquelles cela a conduit sur l’emploi tertiaire, l’emploi et les services publics, la hausse du chômage et le développement de la pauvreté.

L’UD CGT 77 appelle les salariés des entreprises privées et publiques, les populations, avec tous les acteurs du champ social et politique qui ont le souci du développement économique, social et culturel de leur région à se mobiliser.

Elle les appelle à agir pour stopper la casse de ce territoire, gagner sa revitalisation, la création de nouvelles activités économiques, le développement de l’emploi et particulièrement de l’emploi industriel et le renforcement des services publics au service de l’épanouissement des femmes et des hommes.

 

 

=>> Version imprimable : Communiqué de presse 21 nov 12