Urgences payantes : Ne Laissons pas faire

Publié le 19 octobre 2020

Dans le cadre du PLFSS 2021 (Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale) , le gouvernement entend faire payer l es passages aux urgences ne nécessitant pas d’hospitalisation. A partir du 1er janvier de 2021, il y aura un « forfait » payant à montant fixe laissant à la charge du patient jusqu’à 20% du coût de ses soins. Ce « forfait » sera minoré mais maintenu pour les femmes enceintes, les malades chroniques o u encore les invalides actuellement dispensés de ce « ticket modérateur ». C’est inacceptable ! Alors que le SUD 77 détient le triste record de l’espérance de vie à la naissance la plus faible d’Ile – de – France – ( Etude de l’Observatoire régional de santé ) , conditionner l’accès aux urgences aux capacités financières des familles, c’est réduire encore l’accès aux soins. 77 – Médecine de ville, c’est le désert. La Seine – et – Marne est le 99e département en termes de médecine de ville (généraliste) par habitant (devant l’Eure et Mayotte). L’Est et le Sud du département sont sinistrés. En cas de suspicion de coronavirus, il faut par endroit une semaine pour avoir un rendez – vous auprès de son médecin traitant. Une semaine ou des salariés ne peuvent être couverts par des arrêts maladie préventifs, donc obligés d’aller travailler.

Signez la pétition en ligne! La Seine – et – Marne ne peut – être un désert médical et une zone de non – droit d’accès aux soins