Tract UD 77 : 5 Décembre : En grève et dans la rue, Imposons le progrès social

Publié le 25 novembre 2019

Télécharger le tract en cliquant ici

Le projet de réforme des retraites par points est dans la droite lignée du projet de société que nous construit Emmanuel Macron et son gouvernement.

Privatisations et éloignement des services publics, réduction des indemnités pour les chômeurs, hausse de la précarité et des bas salaires… le malheur des pauvres fait le bonheur des très riches.

Le projet de réforme par points vise deux objectifs :

1 Limiter à 14 % des richesses créées par les travailleurs (PIB) les sommes collectées annuellement pour payer les retraites. Sachant que le nombre de retraités augmentera de +35% d’ici 2050 et que l’argent pour payer les pensions sera bloqué (14%du PIB), les pensions diminueront.

2 repousser l’âge de départ à la retraite. Chacun décidera de l’âge auquel il prendra sa retraite en fonction du niveau de pension correspondant à ses cotisations.

RIEN NE JUSTIFIE LA REFORME :

L’actuel système de retraite est efficace. C’est le rapport Delevoye qui l’affirme. La preuve le taux de pauvreté des retraité.e.s est l’un des moins élevé du monde. 6,3% chez les 65/74 ans et de 9,5% chez les plus de 75 ans. IL FAUT AMELIORER LES SYSTEME ACTUEL.

ET LA SOLIDARITE ? – chômage, maternité maladie, invalidité –

Les périodes de chômage, maternité et maladie ne seront plus cotisées. C’est l’impôt qui financera ces dispositifs. Un Impôt de plus ? Ou un budget spécial qui sera financé par la fermeture d’hôpitaux, d’écoles ou de services publics ? De plus un Impôt peut être détourné de sa finalité dans le cadre du vote du budget de l’état. Le Gouvernement nous demande de lui signer un chèque en blanc. C’est inacceptable.

Maintenir et améliorer la retraite actuelle, C’est possible.

Ce que la CGT propose : Retraite a 60 ans-Taux de remplacement 75%-Maintien des régimes spéciaux-Départs anticipés pour les travaux pénibles-Reconnaissance des années d’études- C’est possible et juste

Faire le choix de l’emploi et des salaires pour répondre aux besoins :

Augmenter les salaires, pensions et minima sociaux pour vivre dignement :

+3,5% = 6,5 milliards d’euros pour les retraites.

Développer l’emploi stable et qualifié : le Conseil d’orientation des retraites (COR) estime que la baisse du taux de chômage à 7,4 % à l’horizon 2022 = +10 milliards d’euros. Développer les services publics en Seine et Marne, Hôpitaux, Education Nationale, impôts…

Mettre fin aux cadeaux pour les entreprises :

Créer une contribution sociale sur les revenus financiers distribués par les entreprises, à un taux équivalent aux cotisations employeurs sur les salaires 30 milliards d’euros
Lutter véritablement contre l’évasion fiscale et sociale 80 milliards d’euros à l’état
Lutter contre le travail dissimulé et la fraude patronale à la sécurité sociale 7 à 9 Milliards pour la sécu.