KUEHNE & NAGEL : Un plan social déguisé (communiqué de presse)

Publié le 24 juillet 2014

Une trentaine de salariés de l’entreprise Kuehne & Nagel et de militants CGT sont venus soutenir, devant le Tribunal des Prud’hommes de Melun, 6 salariés licenciés pour faute grave.

Ils demandent leur réintégration dans l’entreprise jugeant leur licenciement abusif.

Les faits remontent au 6 juin quand des salariés se mettent en grève pour demander une augmentation salariale.

Les négociations n’aboutiront pas faute de volonté de dialogue de l’entreprise, pourtant de l’argent, il y en a.

En effet le groupe a reversé plus de 500 millions de dividendes aux actionnaires.

Le 11 Juin, les salariés demandent l’amélioration des conditions de travail :

Des trous dans le sol, l’absence de détecteurs de quai pour les camions et l’absence de formation des salariés pour manipuler des matières dangereuses sont les revendications portées par la CGT qui lance une procédure de danger grave et imminent.

Du fait de la mise en sécurité, la production baisse et c’est ce que reproche aujourd’hui la direction à ces 6 salariés et à 5 autres élus du personnel qui se sont vu notifier lors licenciement .

Pour la CGT il s’agit là d’un plan social déguisé sachant que l’activité du groupe est en baisse du fait de la perte de clients. A terme la CGT craint une fermeture pure et simple du site.

Enfin la CGT déplore qu’un groupe qui touche des fonds publics au travers du CICE (Crédit Impôt Compétitivité Recherche), utilise cet argent pour licencier des salariés plutôt que de moderniser l’outil, améliorer les conditions de travail, rechercher de nouveaux clients ou augmenter les salaires.

La politique de la baisse du coût du travail, qui se traduit dans le pacte de responsabilité, démontre chaque jour et depuis 25 ans son inefficacité et maintenant sa nocivité.

En effet les exonérations de cotisations ne servent pas à l’emploi (elles financent ici des licenciements) mais plutôt les actionnaires.

Contact presse :

- Cédric JALU : 06.81.42.21.61

- Patrick MASSON : 06.82.57.66.72